Bien réaliser son aquarium, guide du débutant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bien réaliser son aquarium, guide du débutant !

Message  Baba le Mar 4 Mar - 17:28

BIEN RÉALISER SON AQUARIUM D'EAU DOUCE
Le guide du débutant


Ce guide est destiné à tous les aquariophiles, surtout débutants, qui souhaitent se lancer dans un nouveau bac. Le but est de passer en revue et d'expliquer les bases pour réussir son aquarium !  Smile 

Ce guide va présenter les étapes de la création dans l'ordre chronologique.

ASIAQUARIUM & FISH ©️ Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation préalable


Dernière édition par Baba le Mer 5 Mar - 0:59, édité 2 fois
avatar
Baba
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR

Masculin
Messages : 425
Date d'inscription : 30/03/2013

http://missionaquario.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien réaliser son aquarium, guide du débutant !

Message  Baba le Mar 4 Mar - 17:29

I. LE PROJET

Il est toujours préférable d'élaborer un projet, le plus orienté possible.
Il faudra réfléchir aux poissons que l'on souhaite maintenir, au matériel qui convient, au décor et au budget.

Il faut également prendre en compte la place qu'aura l'aquarium dans la maison.
Concernant la population, il faudra se renseigner au maximum sur les espèces qui nous intéressent et établir une population adaptée.

Réfléchir à l'agencement du décor et de la plantation est également une bonne idée ! Wink 

ASIAQUARIUM & FISH ©️ Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation préalable


Dernière édition par Baba le Mer 5 Mar - 0:59, édité 1 fois
avatar
Baba
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR

Masculin
Messages : 425
Date d'inscription : 30/03/2013

http://missionaquario.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien réaliser son aquarium, guide du débutant !

Message  Baba le Mar 4 Mar - 17:30

II. L'ACHAT DU MATÉRIEL 

En fonction de votre budget, vous achèterez le matériel dont vous avez besoin.
A) Le bac
Premièrement, il vous faut un bac !  MDR 

Vous avez le choix entre les bacs vendus en animalerie qui sont souvent équipés d'un filtre, une rampe d'éclairage et un chauffage. La plupart du temps, il existe un meuble qui va avec.
Ce type d'aquariums permet d'avoir tout en même temps. Seulement, la plupart du temps, sur ces aquariums, le filtre est sous-dimensionné. C'est aussi souvent le cas pour l'éclairage. Il faut donc racheter certaines pièces, en plus.

Sinon, on peut acheter le matériel séparément : une cuve nue ou un bac avec couvercle + un filtre adapté au projet + un chauffage + un éclairage.
Au moins, nous avons ici seulement le matériel nécessaire et adapté. Mais cela peut nécessiter un peu de bricolage, notamment pour l'éclairage si on doit l'ajouter.

Le volume d'un bac rectangulaire se calcule ainsi : 

Volume du bac en L = (hauteur du bac en cm x largeur du bac en cm x longueur du bac en cm) ÷ 1000
(Petite explication : lorsque l'on multiplie les 3 dimensions en cm, on trouve un résultat en cm3
1 litre = 1 dm3
1 dm3 = 1000 cm3
x cm3 = x ÷ 1000 dm3 = x ÷ 1000 L
Il faut donc diviser le résultat en cm3 par 1000 pour trouver un résultat en litres.
Pour trouver directement un résultat en litres, il faut multiplier les dimensions en dm.)

Pour les aquariums standards, on trouve généralement des modèles s'approchant de :

Longueur (en cm)Largeur (en cm)Hauteur (en cm)Volume brut (en L)
60303054
80304096
803050120
1003040120
1004050200
1204050240
1205060350
1505060450
B) L'éclairage

              
Tube fluos                    HQI                   Rampe LED

En aquariophilie d'eau douce, l'éclairage est le plus souvent présent sous ces formes :

  • Les tubes fluocompacts, qui sont les plus courants, de taille, diamètre, couleur et puissance différents. Les tubes bleus et roses ne sont pas recommandés en eau douce car, bien que vendus par les enseignes comme bénéfiques pour les plantes, ils ne le sont pas plus que les tubes blancs et le rendu n'est pas naturel.
  • Les LED (ou DEL, Diode Electro Luminescente), qui sont de plus en plus utilisées. L'avantage par rapport aux tubes fluos est l'économie de puissance pour un même éclairage. En effet, pour obtenir un éclairage avec des tubes, similaire à un éclairage LED, il faut un plus grande puissance (en Watts).
  • Les lampes HQI sont très puissantes et servent surtout pour les très grands bacs.


Avec des tubes, le ratio est assez important. Par exemple, avec un bac de 200L :

Volume du bacPuissance totale des tubesRatioClassement
200 litres50 watts ou moins<1 watt/4 litresTrès faible
200 litres60-70 W~1W/3LFaible
200 litres100 W1W/2LMoyen
200 litres200W1W/1LFort
La majorité des plantes s’accommode très bien d'un éclairage moyen. En dessous de 1W/3L, on ne peut maintenir que peu de plantes...

Pour un rendu le plus naturel possible, je recommande des tubes blancs, type "Lumière du jour".
Afin de conserver un éclairage de la meilleure qualité possible, il convient de changer les tubes tous les ans. Attention, si vous disposez de plusieurs tubes sur votre bac, il faut les changer un par un pour ne pas tout chambouler et favoriser les algues. Ainsi, pour deux tubes, vous pouvez en changer un tous les 6 mois.

Votre éclairage doit être programmé de façon régulière. Une durée d'environ 10 heures par jour est une bonne solution. Aidez-vous d'un programmateur :
 

C) La Filtration
Le type et le débit de la filtration vont dépendre du type de bac souhaité.

La filtration se décompose en 3 parties : 

  • La filtration biologique : c'est la plus importante. Elle est assurée par les bactéries nitrosomonas et nitrobacter qui dégradent les déchets. Ces bactéries se développent sur des supports poreux. Il est donc nécessaire d'avoir dans son filtre une majorité de masses filtrantes très poreuses comme de la pouzzolane, des nouilles en céramique, du JBL MicroMec etc. que l'on appellera "supports bactériens". Le cycle de l'azote que nous verrons plus tard, dépend de la mise en place des colonies de bactéries. Les supports bactériens sont donc extrêmement importants pour l'équilibre biologique du bac. Il ne faut pas les laver. S'ils sont vraiment sales, on peut éventuellement les rincer délicatement avec de l'eau du bac, mais pas tous le même jour car il faut préserver les bactéries.




  • La filtration mécanique : elle peut être assurée par différentes masses filtrantes, notamment des mousses. Il existe différentes sortes de mousses. Il y a les mousses bleues, assez rigides, dont la largeur des mailles varie ; la ouate, très souple et qui retient bien les déchets ; les mousses vertes sont souvent des mousses "dénitratantes", inutiles en bac équilibré ; les mousses noires peuvent être des mousses de charbon, même propriété que le charbon actif...... Cette partie de la filtration doit être présente, en général à l'entrée et à la sortie du filtre. Contrairement à la filtration biologique, la filtration mécanique n'est pas indispensable, elle peut même être assurée par certains supports biologiques (pouzzolane).



  • La filtration chimique : elle est optionnelle. On la trouve généralement dans des filtres qui servent sur des bacs dont il faut modifier les paramètres de l'eau (voir plus bas). Il y a la tourbe par exemple, qui acidifie l'eau ou le charbon actif, qui sert à retirer les restes de traitements médicamenteux de l'eau. Attention : la filtration chimique est mise en place pour influer sur la qualité de l'eau.


Un filtre avec des masses filtrantes adaptées est composé en grande partie de support bactérien, avec une couche de mousse à l'entrée et à la sortie et une partie filtration chimique si nécessaire.

Suivant le type de bac vers lequel on s'oriente et sauf exceptions, le débit de filtration doit être compris entre 5 et 10 fois le volume du bac par heure.

Il existe plusieurs sortes de filtres :

TYPE DE FILTREPHOTOSCHÉMAUTILITÉ
Filtre interne compactCes petits filtres sont adaptés à de petits aquariums.
L'inconvénient majeur est le manque de place pour les masses filtrantes. Bien souvent, on ne peut mettre 
que de la mousse...
Le débit est généralement assez faible.
Filtre à décantationLes filtres à décantation (ou décantes) sont des filtres internes. Ils sont composés de plusieurs compartiments.
Souvent, le combiné chauffant (voir plus bas) y a sa place.
L'inconvénient majeur ici aussi est le manque de place 
pour les masses filtrantes, bien que l'espace soit plus 
raisonnable que dans un filtre interne compact. Ces filtres sont souvent vendus avec les bacs tout
équipés et la pompe est généralement trop faible pour 
le bac avec lequel le filtre est vendu...
Filtre à exhausteurLes filtres à exhausteurs sont très simples à fabriquer. Mais ils ne fournissent pas un gros débit. Ils sont idéaux pour les aquariums de repro qui nécessitent une filtration faible ou pour un bac à killies par exemple. Cependant, ils ne fournissent pas assez de place pour introduire beaucoup de masses filtrantes.
Filtre sous gravierLe filtre sous gravier est plus esthétique que les autres filtres intérieurs car étant sous le sol, on ne le voit pas.
Le support bactérien ici utilisé est le sol du bac (substrat, sable...)
Filtre externe
semi-humide
Ce filtre a une grande capacité de filtration biologique.
Seulement, il dégaze le CO2 donc il n'est pas très adapté à un bac planté ou à une eau acide... Il n'est que très peu utilisé.
Filtre externeLes filtres externes sont surement les plus adaptés à un bac d'eau douce. En tous cas, ils sont très utilisés ! Ils offrent une grande surface pour les masses filtrantes ainsi qu'un bon débit !
De plus, ils ne prennent pas de place dans le bac puisqu'ils se placent en dessous, dans le meuble.

D) Matériel divers



  • Le combiné chauffant : la majorité des poissons de nos aquariums proviennent de milieux tropicaux où l'eau est plutôt chaude. Il faut donc souvent avoir un combiné chauffant pour chauffer l'eau.


  • La multiprise : Avec tout ce matériel électrique nécessaire, il faut une belle multiprise !  Laughing 


 ATTENTION  L'eau et l'électricité ne font pas bon ménage ! Il est donc très important de prendre des précautions lorsque l'on doit intervenir dans l'aquarium ou sur les installations électriques. Il est fortement recommandé de faire en sorte que les fils électriques forment une ganse vers le bas avant de remonter vers  les prises pour éviter tout contact avec l'eau !



  • L'épuisette : Pour attraper les poissons lorsqu'il faut les sortir de l'eau.
  • Le thermomètre : pour mesurer la température, car même si les combinés sont équipés de thermostat, ils ne sont pas très précis. Je déconseille les thermomètres autocollants qui ne sont pas très précis non plus.
  • Les tests en gouttes (bandelettes inefficaces) : pour tester les paramètres de l'eau et pouvoir les adapter aux poissons maintenus. Les plus importants : pH, GH, KH, NO2, NO3. (Voir aussi L'eau de l'aquarium).
  • Un seau/une bassine pour les changements d'eau et les nettoyages.
  • Des ciseaux pour la taille des plantes.
  • Un tapis/une serpillière : lorsque l'on nettoie le bac, il est fréquent de mouiller le sol. 
  • Une brosse-aimant pour nettoyer les vitres sans se mouiller les mains. Wink 


ASIAQUARIUM & FISH ©️ Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation préalable


Dernière édition par Baba le Sam 8 Mar - 14:40, édité 3 fois
avatar
Baba
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR

Masculin
Messages : 425
Date d'inscription : 30/03/2013

http://missionaquario.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien réaliser son aquarium, guide du débutant !

Message  Baba le Mar 4 Mar - 17:30

III. LE DÉCOR 


A) Le sol


La composition du sol va dépendre des poissons, mais surtout des plantes envisagées.
Certains poissons, comme les discus, pratiquent le mimétisme : avec un sol foncé ils seront plus foncés.
Cependant, les sols foncés ont également la réputation d'être plus rassurants pour les poissons.

Si vous prévoyez un bac sans plante (Tangayika ou Malawi), le sol n'a qu'une importance esthétique. Une couche de sable suffit.

Si vous vous dirigez vers un bac planté, c'est plus compliqué.
Il existe deux catégories de sols pour aquariums plantés :

LES SOLS COMPOSÉS
Les sols composés sont faits le plus souvent d'une couche de sol nutritif (2-3 cm), type Aquabasis et d'une couche de sable/quartz (3-5 cm).

          

Si vous optez pour un sol composé, attention au quartz : il peut blesser certains poissons. Le sable de Loire est fin, non tranchant et neutre.

LES SOLS COMPLETS

  • Le sol complet "inerte" : il est neutre et ne contient aucune substance chimique ou nutritive. Il va se charger de nutriments au fur et à mesure, grâce à la fertilisation effectuée par l'aquariophile (si fertilisation il y a) et aux déchets naturels (feuilles mortes...). Ainsi, l'aquariophile est le seul maître de la fertilisation de son bac.
  • Le sol complet "nutritif" : il contient des nutriments, principalement des métaux. Il se "recharge" naturellement donc sa durée de vie est presque illimitée.
  • Le sol complet "technique" : il a des facultés chimiques. En effet, il agit généralement sur le KH de l'eau, entraînant une baisse du pH. Certains peuvent même tamponner le pH. Sur le long terme, il se chargera, comme un sol "inerte", des nutriments naturellement présents.
  • Le sol complet "nutritif et technique" : ce sol regroupe les facultés du sol "nutritif" et du sol "technique". En effet, il apporte des nutriments aux plantes dès le départ et agit sur les paramètres comme un sol technique.


Bien entendu, les sols complets s'utilisent seuls. Wink 

B) Les roches et les bois

Le décor dépend des poissons que l'on souhaite maintenir et du biotope que l'on souhaite "recréer".

On a souvent envie de mettre de belles pierres que l'on a ramassées dans la nature ou une branche avec une forme rigolote dans notre aquarium.
Seulement, il faut faire attention car les pierres peuvent contenir des substances nocives, des métaux lourds ou peuvent être calcaires. Il vaut donc mieux acheter des pierres en animalerie et être sur qu'elles ne sont pas calcaires (sauf pour un Tanganyika ou Malawi). Il faut également faire attention aux roches volcaniques comme la pouzzolane qui sont neutres, mais peuvent être tranchantes et donc dangereuses pour les poissons.

Concernant les bois, tous ne sont pas bons : il faut bannir tout ce qui est de type résineux.
Les bois peuvent être porteurs de germes ou de parasites qu'on n'aimerait pas retrouver dans son bac.
Il vaut donc mieux, ici aussi, privilégier les racines de mangroves et autres bois trouvés en animalerie.  Wink 

Les roches et les bois peuvent servir de support à certaines plantes comme les Microsorum ou les Anubias, qu'on attache avec du fil de pêche ou de nylon.

Une fois que vous avez trouvé vos roches ou vos bois, il faut les nettoyer avant de les mettre dans les bacs.
On peut les frotter avec un brosse dure.
Il est fortement recommandé de faire bouillir le bois un bon moment, avant de la mettre dans le bac. Cela permet de lui faire perdre ses tanins et de tuer les éventuels parasites.

C) Objets de décoration divers

L'aquarium étant sensé reproduire un milieu naturel, ou au moins s'en rapprocher le plus possible, il vaut mieux éviter les objets de déco sans aucun rapport avec l'aquariophilie, comme les sous-marins ou autres objets en plastique. Dans la nature, les poissons ne vont pas faire dodo dans leur petite bicoque  Rolling Eyes 

Mais si vraiment vous y tenez, pensez à bien frotter l'objet en question avant de l'introduire.

ASIAQUARIUM & FISH ©️ Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation préalable


Dernière édition par Baba le Mer 5 Mar - 1:01, édité 1 fois
avatar
Baba
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR

Masculin
Messages : 425
Date d'inscription : 30/03/2013

http://missionaquario.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien réaliser son aquarium, guide du débutant !

Message  Baba le Mar 4 Mar - 17:31

IV. LA MISE EN EAU

Une fois que vous avez tout votre matériel et que votre décor est prêt, vous pouvez mettre le bac en eau !

Premièrement, il faut mettre en place le filtre, le chauffage, le sol, ainsi que tous les éléments du décor.
Vous pouvez attaquer la plantation avant la mise en eau, mais vous ne verrez pas le rendu. Le chapitre sur la plantation sera donc le suivant.

Quand tout est à sa place, vous pouvez commencer à remplir. Vous avez la possibilité de mettre une assiette sur le sable et de verser l'eau dessus afin de ne pas trouer le sable, chambouler le décor et répandre du substrat partout !


Certains recommandent, surtout lorsque le bac est d'occasion, de remplir 1/3 du bac et de laisser pendant quelques jours pour voir s'il y a une fuite.

Pour la plantation, on peut procéder lorsque le bac est vide ou lorsqu'il est plein, mais le mieux est de planter lorsque le bac est rempli aux deux tiers. Ainsi, on peut voir le rendu puis qu'il y a de l'eau, mais on ne se mouille pas jusqu'aux épaules.

Quand le bac est plein, on peut lancer le filtre ainsi que le chauffage. Il faut mettre l'éclairage en route lorsque la plantation est effectuée.

ASIAQUARIUM & FISH © Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation préalable


Dernière édition par Baba le Mer 5 Mar - 1:02, édité 1 fois
avatar
Baba
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR

Masculin
Messages : 425
Date d'inscription : 30/03/2013

http://missionaquario.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien réaliser son aquarium, guide du débutant !

Message  Baba le Mar 4 Mar - 17:31

V. LES PLANTES

Les plantes sont des êtres vivants.
Elles ont besoin d'eau, de nourriture et de lumière.

Les plantes se nourrissent des nutriments qu'elles trouvent dans le sol (substrat, avec leurs racines) et dans l'eau (fertilisation, avec leurs feuilles).

Vous choisirez donc vos plantes en fonction de ces critères.
L'eau n'a que peu d'importance, sauf pour de rares plantes extrêmement exigeantes ou lorsque les paramètres sont vraiment extrêmes.
Le choix des plantes se fait donc principalement en fonction de l'éclairage et de la fertilisation disponibles.

A savoir : Durant le jour, les plantes absorbent le dioxyde de carbone (CO2) dissout dans l'eau et rejette du dioxygène (O2). C'est la photosynthèse.  L'eau est donc oxygénée. Cependant, la nuit, les plantes respirent de la même façon que les poissons : elles absorbent de l'O2 et rejettent du CO2, car la photosynthèse ne peut se faire que lorsqu'il y a de la lumière.
Les bulleurs sont donc inutiles en bac plantés puisque l'oxygénation est assurée par les plantes et les remous du filtre en surface. Ils peuvent même être nocifs pour les plantes puisqu'ils dégazent le CO2 dissout dans l'eau qui leur est indispensable pour faire la photosynthèse et donc pour vivre.



Pour la plantation, il est préférable d'avoir réalisé un plan au préalable ou au moins d'avoir une certaine idée de ce que l'on veut faire. Pour donner un effet de profondeur, les grandes plantes sont à mettre à l'arrière et sur les côtés, les moyennes au milieu et les petites devant. On peut aussi laisser une plage de sable libre devant et/ou mettre une gazonnante qui formera un tapis ( La plupart des gazonnantes sont des plantes plutôt exigeantes, qui aiment un éclairage intense et une certaine fertilisation).

Les plantes ne doivent pas être trop enfoncées dans le sable.
Les plantes à rhizome comme les Microsorum ou les Anubias doivent être accrochées sur des supports car si leur rhizome est enterré, il pourrit et la plante meurt.

Il existe également des mousses, avec lesquelles ont peut faire un tapis, constituer des murs ou recouvrir des parties du décor. 
On trouve également des plantes flottantes (type PistiaLemna...) qui peuvent être nécessaires pour certains poissons de surface mais qui peuvent aussi faire de l'ombre aux autres plantes de par leur rapide prolifération.

En ce qui concerne la taille des plantes, pas grand chose à savoir. Il faut couper les feuilles à la base, car les couper en deux les tue et il faut couper toutes les feuilles abîmées pour que la plante reste vivace.




Enfin, dans l'optique de recréer un bac avec un aspect le plus naturel possible, les fausses plantes n'ont pas leur place. De plus, je les trouve extrêmement moche (je ne suis pas le seul ! Mad ) et certains poissons avec des nageoires voilées peuvent s'y blesser ! Pour terminer, elles ne remplissent aucune des "fonctions" des vraies plantes.

   


Terminons ce chapitre avec la fertilisation. C'est l'apport par l'aquariophile de nutriments, sous forme solide ou liquide, de façon régulière. En général, on met en place une sorte de programme et l'on verse les mêmes quantités tout le temps. La fertilisation dépend du sol et des besoins des plantes.
Avec un sol qui n'apporte pas de nutriments de lui-même (sol "technique", "inerte"...), la fertilisation sera importante, sauf si on a des plantes peu exigeantes.
Avec un sol nutritif, elle peut venir en complément.
Mais attention --> S'il y a un surplus de nutriments, les algues seront les premières à en profiter ! Et après, dur de s'en débarrasser !  Neutral

ASIAQUARIUM & FISH ©️ Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation préalable


Dernière édition par Baba le Mer 5 Mar - 1:02, édité 1 fois
avatar
Baba
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR

Masculin
Messages : 425
Date d'inscription : 30/03/2013

http://missionaquario.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien réaliser son aquarium, guide du débutant !

Message  Baba le Mar 4 Mar - 17:32

VI. LE CYCLE DE L'AZOTE

Votre bac est presque prêt : tout le matériel est là, le filtre tourne, le décor et les plantes sont positionnés. 
Mais ce n'est pas encore le moment de mettre les poissons.
Il faut d'abord que le cycle de l'azote se mette en place. Et pour cela, il va falloir patienter environ un mois.

Durant ce mois, certains déchets vont apparaître dans le bac et vont former de l'ammoniac (NH3).
Cet ammoniac va permettre le développement des bactéries nitrosomonas, qui s'en nourrissent. 
Elles vont transformer cet ammoniac en nitrites (NO2). Les nitrites sont mortels à faible dose.
Les nitrites vont favoriser l'apparition des bactéries nitrobacter, qui s'en nourrissent.
Les bactéries nitrobacter vont transformer ces NO2 en nitrates (NO3). Les nitrates sont mortels, mais seulement à très haute dose. Ils font partie des nutriments ingérés par les plantes.

En résumé : NH3 ==> bactéries nitrosomonas --> NO2 ==> bactéries nitrobacter --> NO3 ==> plantes





Les deux familles de bactéries installent la majeure partie de leur colonie dans les supports bactériens présents dans le filtre et le reste dans le sol, d'où l'importance d'avoir de bonnes masses filtrantes !

Les bactéries nitrobacter se forment après les bactéries nitrosomonas. Il y a donc un pic de NO2. Ce pic apparaît vers la deuxième semaine après la mise en eau. Il faut donc tester les NO2 à l'aide de tests en gouttes tous les deux jours environ à partir de là. Lorsque l'on observe un pic, il suffit d'attendre qu'il redescende et c'est bon ! Une fois que le taux de NOest redescendu à 0 mg/L, on peut faire un petit test qui consiste à introduire de la nourriture pour poissons dans le bac (une pincée) et de tester l'eau sous 3-4 jours. Si pas de NO2, le cycle est en place !

ASIAQUARIUM & FISH © Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation préalable


Dernière édition par Baba le Mar 18 Mar - 21:27, édité 2 fois
avatar
Baba
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR

Masculin
Messages : 425
Date d'inscription : 30/03/2013

http://missionaquario.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien réaliser son aquarium, guide du débutant !

Message  Baba le Mar 4 Mar - 17:32

VII. LA POPULATION

Ça y est, c'est le grand moment ! Vous avez tout acheté, tout mis en place et vous avez poiroté un mois. Maintenant, c'est bon !
Le cycle de l'azote est bien établi, tout le matériel marche correctement.

Cependant, avant d'introduire des poissons, il faut avoir établi une population.
Cette population doit être choisie en fonction des goûts de l'aquariophile, mais il faut prendre en compte d'autres facteurs importants : 

  • Les exigences de chacune des espèces doivent être similaires/compatibles.
  • Les comportements de chacune des espèces doivent être compatibles.
  • La population doit être équilibrée et en adéquation avec le volume du bac.


En règle générale, on déconseille la maintenance de plus de deux espèces de poissons en dessous de 100L.
Il est préférable que les habitants d'un même bac viennent de la même région du globe, bien que ce ne soit pas obligatoire, tant que les 3 critères ci-dessus sont respectés.

Les poissons n'ont pas tous la même zone de vie/zone de nage (zone où il nagent et se nourrissent).
En-dessous de 250-300 litres, il vaut mieux n'avoir qu'une espèce par zone de nage.
Il y a trois zones de nage : Surface, milieu et fond.

Une fois que la population est établie (ne pas suivre les conseils des vendeurs en animalerie car ils sont surtout là pour vendre), vous devez vous assurer, à l'aide des tests en gouttes, que les principaux paramètres de l'eau (pH, GH, KH, NO2, NO3) sont les plus proches possible de ceux du milieu naturel des poissons que vous allez acquérir. 
--> Voir L'eau de l'aquarium

Si ces paramètres ne sont pas bons, vous pouvez les modifier :

--> modifier GH et KH : Le GH (dureté totale) et le KH (dureté carbonatée/pouvoir tampon) représentent la concentration en minéraux de l'eau (en gros). Pour augmenter ces taux, on ajoute des sels minéraux spéciaux, en fonction de celui que l'on veut faire augmenter et de la façon dont on veut le faire. On peut aussi utiliser des pierres calcaires, mais de cette façon on ne pourra pas contrôler l'augmentation.
Pour les faire diminuer et obtenir une eau plus douce, il faut utiliser de l'eau osmosée (disponible en animalerie) ou de l'eau de pluie (attention, elle peut-être polluée suivant l'endroit où vous habitez). Ces deux eaux sont sensées être totalement dépourvues de minéraux, donc GH et KH nuls. En faisant des changements d'eau à l'eau osmosée, on diminue donc le GH et le KH. C'est une relation "linéaire", c'est à dire que si l'on change la moitié de l'eau et qu'on la remplace par de l'eau osmosée, on divise les duretés par 2, et ainsi de suite.

--> modifier le pH : le pH (potentiel Hydrogène) représente l'acidité de l'eau. Il est stabilisé par le pouvoir tampon de l'eau, c'est à dire le KH. Autrement dit, pour pouvoir modifier le pH, il faut déjà que le KH soit égal ou inférieur à 3°d.
Pour augmenter le pH, il faut provoquer des remous plus ou moins importants en surface. Cela va entraîner le dégazage du CO2 dissout et donc l'augmentation du pH. On peut également utiliser des pierres calcaires.
Pour diminuer le pH, c'est à dire acidifier l'eau, il y a plusieurs moyens. Le plus naturel et le plus utilisé est l'introduction de tanins, via de la tourbe placée dans le filtre, des fruits d'aulne...
Certains aquariophiles injectent du CO2, mais il vaut mieux se servir du CO2 comme fertilisation pour les plantes que pour modifier les paramètres.

--> modifier NO2 et NO3 : normalement, le taux de NO2 doit être nul une fois le cycle de l'azote établit. Si ce n'est pas le cas, c'est que le cycle de l'azote n'est pas encore bien établi. Plus tard, quand le bac sera déjà peuplé, si vous observez une montée des NO2, vous devrez contrer ce phénomène en changeant de l'eau. (Rappel : ne  pas toucher aux supports bactériens du filtre où se trouvent les colonies de bactéries !
Si le taux de NO3 est trop élevé, c'est pareil : changement d'eau.


Une fois que vos paramètres sont adaptés, vous pouvez introduire vos poissons.
Pour l'introduction :
 Arrow Une espèce à la fois
 Arrow 1 à 2 semaines minimum entre chaque espèce introduite
 Arrow Introduction de l'espèce la plus craintive en premier et la moins craintive/plus agressive en dernier.

Pour la nourriture --> La nourriture de nos poissons
Il est recommandé de faire un à deux jours de jeune par semaine, pour que les poissons puissent bien digérer.

ASIAQUARIUM & FISH ©️ Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation préalable


Dernière édition par Baba le Mer 5 Mar - 1:03, édité 1 fois
avatar
Baba
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR

Masculin
Messages : 425
Date d'inscription : 30/03/2013

http://missionaquario.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien réaliser son aquarium, guide du débutant !

Message  Baba le Mar 4 Mar - 17:33

VIII. L'ENTRETIEN DE L'AQUARIUM


Voici un petit tableau récapitulatif des taches d'entretien :


TACHESCHAQUE JOURCHAQUE SEMAINECHAQUE MOISCHAQUE ANNÉE
Nourrir les poissons
X
Au moins une fois par jour, sauf jour de jeune.
Vérifier le bon fonctionnement du matériel et la T° de l'eauX
Vérifier la bonne santé des poissons
X
Nageoires déployées, vivacité, couleurs normales...
Changement d'eau
X
10 à 20 % chaque semaine puis, au bout d'environ 6 mois, si tout va parfaitement bien, on peut espacer un peu.
Il faut que la "nouvelle eau" soit à la même température que celle du bac. Il faut également que ses paramètres soient assez proche de ceux de l'eau du bac. A commencer après l'introduction des premiers poissons.
Taille des plantes si besoinX
Nettoyage des vitres si besoin
X
Avec de la ouate ou une brosse aimant.
Nettoyage du filtre
X
Rincer les masses de filtration mécanique avec de l'eau du bac, pas touche aux supports bactériens ! A commencer après l'introduction des premiers poissons.
Siphonnage des déchets sur le sol si besoinX
Changement des tubes
X
Si vous avez plusieurs tubes, ne les changez pas en même temps.
ASIAQUARIUM & FISH © Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation préalable
avatar
Baba
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR

Masculin
Messages : 425
Date d'inscription : 30/03/2013

http://missionaquario.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien réaliser son aquarium, guide du débutant !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum