Chapitre II - L'achat du matériel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre II - L'achat du matériel

Message  Baba le Dim 16 Mar - 21:21

II. L'ACHAT DU MATÉRIEL 

En fonction de votre budget, vous achèterez le matériel dont vous avez besoin.
A) Le bac
Premièrement, il vous faut un bac !  MDR 

Vous avez le choix entre les bacs vendus en animalerie qui sont souvent équipés d'un filtre, une rampe d'éclairage et un chauffage. La plupart du temps, il existe un meuble qui va avec.
Ce type d'aquariums permet d'avoir tout en même temps. Seulement, la plupart du temps, sur ces aquariums, le filtre est sous-dimensionné. C'est aussi souvent le cas pour l'éclairage. Il faut donc racheter certaines pièces, en plus.

Sinon, on peut acheter le matériel séparément : une cuve nue ou un bac avec couvercle + un filtre adapté au projet + un chauffage + un éclairage.
Au moins, nous avons ici seulement le matériel nécessaire et adapté. Mais cela peut nécessiter un peu de bricolage, notamment pour l'éclairage si on doit l'ajouter.

Le volume d'un bac rectangulaire se calcule ainsi : 

Volume du bac en L = (hauteur du bac en cm x largeur du bac en cm x longueur du bac en cm) ÷ 1000
(Petite explication : lorsque l'on multiplie les 3 dimensions en cm, on trouve un résultat en cm3
1 litre = 1 dm3
1 dm3 = 1000 cm3
x cm3 = x ÷ 1000 dm3 = x ÷ 1000 L
Il faut donc diviser le résultat en cm3 par 1000 pour trouver un résultat en litres.
Pour trouver directement un résultat en litres, il faut multiplier les dimensions en dm.)

Pour les aquariums standards, on trouve généralement des modèles s'approchant de :

Longueur (en cm)Largeur (en cm)Hauteur (en cm)Volume brut (en L)
60303054
80304096
803050120
1003040120
1004050200
1204050240
1205060350
1505060450
B) L'éclairage

              
Tube fluos                    HQI                   Rampe LED

En aquariophilie d'eau douce, l'éclairage est le plus souvent présent sous ces formes :

  • Les tubes fluocompacts, qui sont les plus courants, de taille, diamètre, couleur et puissance différents. Les tubes bleus et roses ne sont pas recommandés en eau douce car, bien que vendus par les enseignes comme bénéfiques pour les plantes, ils ne le sont pas plus que les tubes blancs et le rendu n'est pas naturel.
  • Les LED (ou DEL, Diode Electro Luminescente), qui sont de plus en plus utilisées. L'avantage par rapport aux tubes fluos est l'économie de puissance pour un même éclairage. En effet, pour obtenir un éclairage avec des tubes, similaire à un éclairage LED, il faut un plus grande puissance (en Watts).
  • Les lampes HQI sont très puissantes et servent surtout pour les très grands bacs.


Avec des tubes, le ratio est assez important. Par exemple, avec un bac de 200L :

Volume du bacPuissance totale des tubesRatioClassement
200 litres50 watts ou moins<1 watt/4 litresTrès faible
200 litres60-70 W~1W/3LFaible
200 litres100 W1W/2LMoyen
200 litres200W1W/1LFort
La majorité des plantes s’accommode très bien d'un éclairage moyen. En dessous de 1W/3L, on ne peut maintenir que peu de plantes...

Pour un rendu le plus naturel possible, je recommande des tubes blancs, type "Lumière du jour".
Afin de conserver un éclairage de la meilleure qualité possible, il convient de changer les tubes tous les ans. Attention, si vous disposez de plusieurs tubes sur votre bac, il faut les changer un par un pour ne pas tout chambouler et favoriser les algues. Ainsi, pour deux tubes, vous pouvez en changer un tous les 6 mois.

Votre éclairage doit être programmé de façon régulière. Une durée d'environ 10 heures par jour est une bonne solution. Aidez-vous d'un programmateur :
 

C) La Filtration
Le type et le débit de la filtration vont dépendre du type de bac souhaité.

La filtration se décompose en 3 parties : 

  • La filtration biologique : c'est la plus importante. Elle est assurée par les bactéries nitrosomonas et nitrobacter qui dégradent les déchets. Ces bactéries se développent sur des supports poreux. Il est donc nécessaire d'avoir dans son filtre une majorité de masses filtrantes très poreuses comme de la pouzzolane, des nouilles en céramique, du JBL MicroMec etc. que l'on appellera "supports bactériens". Le cycle de l'azote que nous verrons plus tard, dépend de la mise en place des colonies de bactéries. Les supports bactériens sont donc extrêmement importants pour l'équilibre biologique du bac. Il ne faut pas les laver. S'ils sont vraiment sales, on peut éventuellement les rincer délicatement avec de l'eau du bac, mais pas tous le même jour car il faut préserver les bactéries.




  • La filtration mécanique : elle peut être assurée par différentes masses filtrantes, notamment des mousses. Il existe différentes sortes de mousses. Il y a les mousses bleues, assez rigides, dont la largeur des mailles varie ; la ouate, très souple et qui retient bien les déchets ; les mousses vertes sont souvent des mousses "dénitratantes", inutiles en bac équilibré ; les mousses noires peuvent être des mousses de charbon, même propriété que le charbon actif...... Cette partie de la filtration doit être présente, en général à l'entrée et à la sortie du filtre. Contrairement à la filtration biologique, la filtration mécanique n'est pas indispensable, elle peut même être assurée par certains supports biologiques (pouzzolane).



  • La filtration chimique : elle est optionnelle. On la trouve généralement dans des filtres qui servent sur des bacs dont il faut modifier les paramètres de l'eau (voir plus bas). Il y a la tourbe par exemple, qui acidifie l'eau ou le charbon actif, qui sert à retirer les restes de traitements médicamenteux de l'eau. Attention : la filtration chimique est mise en place pour influer sur la qualité de l'eau.


Un filtre avec des masses filtrantes adaptées est composé en grande partie de support bactérien, avec une couche de mousse à l'entrée et à la sortie et une partie filtration chimique si nécessaire.

Suivant le type de bac vers lequel on s'oriente et sauf exceptions, le débit de filtration doit être compris entre 5 et 10 fois le volume du bac par heure.

Il existe plusieurs sortes de filtres :

TYPE DE FILTREPHOTOSCHÉMAUTILITÉ
Filtre interne compactCes petits filtres sont adaptés à de petits aquariums.
L'inconvénient majeur est le manque de place pour les masses filtrantes. Bien souvent, on ne peut mettre 
que de la mousse...
Le débit est généralement assez faible.
Filtre à décantationLes filtres à décantation (ou décantes) sont des filtres internes. Ils sont composés de plusieurs compartiments.
Souvent, le combiné chauffant (voir plus bas) y a sa place.
L'inconvénient majeur ici aussi est le manque de place 
pour les masses filtrantes, bien que l'espace soit plus 
raisonnable que dans un filtre interne compact. Ces filtres sont souvent vendus avec les bacs tout
équipés et la pompe est généralement trop faible pour 
le bac avec lequel le filtre est vendu...
Filtre à exhausteurLes filtres à exhausteurs sont très simples à fabriquer. Mais ils ne fournissent pas un gros débit. Ils sont idéaux pour les aquariums de repro qui nécessitent une filtration faible ou pour un bac à killies par exemple. Cependant, ils ne fournissent pas assez de place pour introduire beaucoup de masses filtrantes.
Filtre sous gravierLe filtre sous gravier est plus esthétique que les autres filtres intérieurs car étant sous le sol, on ne le voit pas.
Le support bactérien ici utilisé est le sol du bac (substrat, sable...)
Filtre externe
semi-humide
Ce filtre a une grande capacité de filtration biologique.
Seulement, il dégaze le CO2 donc il n'est pas très adapté à un bac planté ou à une eau acide... Il n'est que très peu utilisé.
Filtre externeLes filtres externes sont surement les plus adaptés à un bac d'eau douce. En tous cas, ils sont très utilisés ! Ils offrent une grande surface pour les masses filtrantes ainsi qu'un bon débit !
De plus, ils ne prennent pas de place dans le bac puisqu'ils se placent en dessous, dans le meuble.

D) Matériel divers



  • Le combiné chauffant : la majorité des poissons de nos aquariums proviennent de milieux tropicaux où l'eau est plutôt chaude. Il faut donc souvent avoir un combiné chauffant pour chauffer l'eau.


  • La multiprise : Avec tout ce matériel électrique nécessaire, il faut une belle multiprise !  Laughing 


 ATTENTION  L'eau et l'électricité ne font pas bon ménage ! Il est donc très important de prendre des précautions lorsque l'on doit intervenir dans l'aquarium ou sur les installations électriques. Il est fortement recommandé de faire en sorte que les fils électriques forment une ganse vers le bas avant de remonter vers  les prises pour éviter tout contact avec l'eau !



  • L'épuisette : Pour attraper les poissons lorsqu'il faut les sortir de l'eau.
  • Le thermomètre : pour mesurer la température, car même si les combinés sont équipés de thermostat, ils ne sont pas très précis. Je déconseille les thermomètres autocollants qui ne sont pas très précis non plus.
  • Les tests en gouttes (bandelettes inefficaces) : pour tester les paramètres de l'eau et pouvoir les adapter aux poissons maintenus. Les plus importants : pH, GH, KH, NO2, NO3. (Voir aussi L'eau de l'aquarium).
  • Un seau/une bassine pour les changements d'eau et les nettoyages.
  • Des ciseaux pour la taille des plantes.
  • Un tapis/une serpillière : lorsque l'on nettoie le bac, il est fréquent de mouiller le sol. 
  • Une brosse-aimant pour nettoyer les vitres sans se mouiller les mains. Wink 


Arrow Chapitre III - Le décor

ASIAQUARIUM & FISH © Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation préalable
avatar
Baba
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ET ADMINISTRATEUR

Masculin
Messages : 425
Date d'inscription : 30/03/2013

http://missionaquario.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum